Accueil SF régimes
SF régimes PDF Imprimer Envoyer

Par la Directive 2002/91/EC sur la performance énergétique des bâtiments, l’Union européenne établit les normes pour le calcul et l’évaluation de l’efficacité énergétique des bâtiments. Il y a quelques mesures qui doivent être appliquées lors de dessin des bâtiments, à commencer avec les équipements énergétiques, la distribution de l’énergie, la position du bâtiment et tout jusqu’à l’application convenable des isolations
adéquates. Malheureusement, il n’y est nulle part indiqué ce qu’il faudrait être modifié dans les isolations pour que leurs effets soient meilleurs que ceux existant déjà.
La seule augmentation de l’épaisseur de l’isolation n’est pas une mesure suffisante, surtout si les parties porteuses du bâtiment (les murs et les constructions de planchers intermédiaires) sont construites en matériaux solides et relativement froids comme les bétons, les matériaux en terre cuite, la pierre… StiroFert offre des matériaux modernes de construction des caractéristiques d’isolation remarquables en tant que facteur clé pour l’augmentation de l’efficacité énergétique et offre aussi l’explication de la problématique de l’isolation des bâtiments.

 

StiroFert nudi savremene građevinske materijale izuzetnih izolacionih karakteristika kao ključni segment podizanja energetske efikasnosti i stim u vezi daje pojašnjenje problematike izolacije objekata.

Problematika izolovanja prostora i odabira izolacije upućuje, sa jedne strane, da na našem podneblju (i na većem delu EU) nema adekvatne izolacije koja može istovremeno zadovoljiti niske zimske temperature (do -20°C) i visoke letnje temperature (i veće od +40°C). Sa druge strane, sam položaj izolacije nije adekvatan tako da dolazi do “skrivenih” gubitaka preko “hladnih mostova”. Izborom konstruktivnih materijala i pravilnim mestom postavljanja izolacije obezbeđujemo adekvatno ponašanje tokom zagrejavanja, hlađenja, provodljivosti (“disanja”) i sprečenosti kretanja vodene pare (efekat “kese” i “zapare”).




La problématique de l’isolation des espaces et du choix de l’isolation nous montre que, d’un côté, dans notre région (et dans la plus grande partie de l’UE) il n’est pas disponible une isolation adéquate qui peut à la fois satisfaire aux températures basses de l’hiver (jusqu’à -20°C) et aux températures élevées de l’été (même plus élevées que +40°C). De l’autre côté, le positionnement même de l’isolation n’est pas adéquat ce qui provoque des pertes « cachées » par des soi-dits « ponts froids ». Par le choix des matériaux de construction et par le positionnement correct de l’isolation nous assurons un comportement adéquat pendant l’échauffement, le refroidissement, la conductibilité de la vapeur d’eau (« respiration ») et le blocage dans le mouvement de la vapeur d’eau (l’effet de « sac » et d’ « étouffement »).


Les constructions StiroFert éliminent les pertes « cachées » par le positionnement de l’isolation à l’endroit adéquat et comme ça augmentent l’efficacité énergétique des bâtiments dans le sens de la réduction de la consommation de l’énergie pendant la saison de chauffage même jusqu’à 50% par rapport au système de bâtiment classiquement isolé. Par cela, StiroFert contribue activement à la préservation de l’environnement, vu que la réduction de la consommation de l’énergie réduit également l’émission des gaz nocifs (CO2) dans l’atmosphère.

 
Les constructions StiroFert de planchers intermédiaires par leur solution et leur thermo-isolation en polystyrène incorporée sur la partie basse – sur le plafond, isolent l’endroit où le besoin en est le plus grand. L’air chaud, qui est plus léger, s’élève jusqu’à l’isolation qui l’empêche pendant l’hiver de pénétrer dans le béton froid de la construction de plancher intermédiaire et il continue régulièrement sa circulation à travers la pièce et vers les murs, ce qui est l’objectif et le présupposé concernant le chauffage des espaces. En bâtissant avec des blocks StiroFert « eko-keko » en béton léger, on obtient des murs qui sont à la fois porteurs, possèdent des qualités de thermo-isolation, d’isolation sonore, perméables à la vapeur (« respirent »), anti-incendiaires et accumulatives. Le mur construit en ces blocks accumulera une partie de la chaleur et la retournera dans l’espace sans possibilité de transport vertical par sa conduction vers des endroits froids. 
 

 

Le mur satisfait à tous les autres standards écologiques parce qu’il est en partie composé d’une quantité importante de la chaux qui est, du point du vue historique, un matériel d’utilisation traditionnelle pour la désinfection qui a à la fois le rôle de climatiseur naturel, en assurant un microclimat (l’humidité de l’air) optimal pour l’homme. Avec l’application des constructions StiroFert, pendant la saison estivale la consommation de l’énergie pour le refroidissement des bâtiments de logement diminuerait de 100% vu que les climatiseurs ne seraient pas nécessaires. Des effets nuisibles éventuels des climatiseurs sur la couche d’ozone serait diminués dans une mesure énorme, et les utilisateurs des bâtiments séjourneraient dans une ambiance naturellement climatisée et agréable.


La construction StiroFert de planchers intermédiaires empêche la pénétration de l’air chaud à l’intérieur du bâtiment par sa thermo-isolation remarquable. Les blocks « eco-keko » possèdent la qualité de la perméabilité à la vapeur assurant que pendant les mois d’été l’excédent de vapeur passe à la partie extérieure de façon que la partie intérieure n’a pas d’excédent de vapeur et a une température optimale (24 à 26°C). Un tel environnement crée des conditions agréables dans les appartements sans climatiseurs quand les températures à l’extérieur peuvent dépasser +40°C. Avec notre solution, pendant les mois d’été le mur se réchauffe partiellement pendant la journée mais il refroidit pendant la nuit parce qu’il n’y a pas d’isolation puissante de la côté extérieure qui empêcherait le refroidissement des murs. Dans les bâtiments classiquement isolés, l’air chaud pénètre dans la construction des planchers intermédiaires, parvient jusqu’aux murs par la conduction et se perd « en cachette » à travers les planchers des balcons, des murs pignons et des fondements. Ainsi, les murs massifs en terre cuite et en béton, conçus à être, à part de leur fonction de porteur, accumulateurs de la chaleur ne satisfont à cette condition que partiellement, et pour la plus grande partie ils emmènent la chaleur simplement, du point de vue physique, vers les endroits plus froids qui sont très difficiles à isoler. La solution pour les températures extrêmement baisses est l’augmentation du chauffage ce qui provoque une consommation augmentée de l’énergie. Dans le cas de l’application des thermo-isolations classiques avec des matériaux en laine, la condition nécessaire est que le matériel de thermo-isolation reste sec, c’est-à-dire, qu’il doit être protégé avec une feuille imperméable à la vapeur pour qu’il accomplisse sa fonction. Cependant, le problème apparaît justement avec ces feuilles vu qu’elles empêchent les murs de « respirer » en créant l’effet de « sac » pendant les mois d’été.

 

Pendant les mois d’été, le soleil agit pendant le jour sur les murs et les constructions des planchers intermédiaires et vu la longue période d’ensoleillement, une partie de la chaleur pénètre à travers l’isolation et entre dans le mur. De cette façon, les murs accumulent la chaleur pendant le jour qu’ils ne sont pas capables de libérer pendant la nuit à cause de la « bonne » isolation classique qui se trouve sur la côté extérieure des murs. Les matériaux classiques de thermo-isolation sont soit faiblement perméables à la vapeur soit ils sont couverts d’une feuille PE qui empêche le passage de la vapeur d’eau à la côte extérieure du mur, ce qui n’est pas une bonne solution pour l’été parce qu’ainsi on obtient une humidité élevée dans les pièces et l’effet d’ « étouffement » qui ne convient pas à l’organisme humain même dans les cas où dans la pièce règne une température optimale (p.ex. d’environ 25°C). Dans ces cas-ci, afin de réduire l’humidité dans les pièces nous sommes obligés à utiliser les climatiseurs ce qui est difficilement supportable pour un grand nombre de gens à cause des raisons de santé.

De tout ce qu’on vient de dire il est possible de conclure que l’augmentation de l’épaisseur de la thermo-isolation sur la côté extérieure du mur provoque l’augmentation des effets d’ « étouffement » et des besoins pour les climatiseurs pendant la période d’été, ce qui est clairement démontré. Ce peut sembler étrange, mais du point de vue physique, c’est vrai et prouvé.

 

 

 
Bannière
Copyright © 2019 StiroFert | termo kuće. Tous droits réservés.
Joomla free templates, web hosting.